Ai-je besoin de compléments alimentaires ?

Scarlett
Scarlett
  • Mise à jour

L'industrie des compléments alimentaires est en plein essor et, compte tenu du grand nombre de produits disponibles, il peut être difficile de distinguer ceux qui sont valables de ceux qui ne sont que des artifices de marketing. Cependant, lorsqu'ils sont utilisés correctement, les compléments alimentaires peuvent constituer un complément précieux à un programme de nutrition bien équilibré.

Avant de se pencher sur les suppléments spécifiques, il est essentiel de comprendre l'importance d'une bonne alimentation. Si les compléments peuvent constituer un moyen pratique de combler les carences en nutriments, ils ne doivent pas remplacer une alimentation saine et équilibrée. Les aliments entiers et naturels doivent toujours être à la base de votre plan de nutrition, car ils fournissent une large gamme de nutriments que les suppléments ne peuvent pas reproduire.


Types courants de compléments alimentaires :


1. Protéines en poudre :

Les protéines sont des macronutriments essentiels à la construction et à la réparation des tissus musculaires. Si la plupart des gens peuvent trouver suffisamment de protéines dans leur alimentation, les athlètes et les personnes pratiquant des exercices physiques intenses peuvent tirer profit d'une supplémentation en protéines en poudre. Les protéines en poudre sont disponibles sous forme animale (comme le lactosérum) et végétale (comme le pois ou le riz). Elles sont pratiques à utiliser et peuvent être ajoutées aux smoothies ou à d'autres recettes pour augmenter l'apport en protéines. Recherchez des poudres protéinées contenant au moins 20-30 grammes de protéines et 5-12 grammes de BCAA par portion de 100 g.


2.
Créatine.

La créatine est un composé naturel produit par le foie, les reins et le pancréas. Elle est stockée dans les muscles et est utilisée pour produire de l'énergie lors d'exercices de grande intensité. Il a été démontré qu'une supplémentation en créatine augmente la force et la puissance pendant l'exercice, ce qui en fait un choix populaire pour les athlètes et les culturistes. La créatine monohydrate est la forme de créatine la plus étudiée et la plus couramment utilisée.


3. Acides gras essentiels (AGE).

Les acides gras essentiels, tels que les oméga-3, sont essentiels à la santé et au bien-être. On les trouve dans des aliments tels que le poisson et les noix, mais ils peuvent également être obtenus par le biais de suppléments. Les suppléments d'oméga-3 sont particulièrement utiles pour les athlètes et les amateurs de fitness, car il a été démontré qu'ils améliorent les fonctions de la mémoire, favorisent le développement du cerveau et réduisent l'inflammation dans l'organisme. 

 

4. Bêta-alanine.

La bêta-alanine est un acide aminé naturellement produit par le foie et que l'on trouve également dans des aliments tels que la viande et la volaille. Il a été démontré qu'une supplémentation en bêta-alanine améliore les performances athlétiques en retardant la fatigue et en réduisant les douleurs musculaires. Cela permet aux athlètes de faire de l'exercice plus longtemps et de récupérer plus rapidement entre les séances d'entraînement.


5. L-Carnitine.

La L-Carnitine est un dérivé d'acide aminé qui est responsable du transport des acides gras dans les cellules pour qu'ils soient utilisés comme source d'énergie. Elle est produite naturellement par l'organisme et peut également être obtenue par le biais de suppléments. Bien que certaines études aient montré que la supplémentation en L-Carnitine peut contribuer à la perte de poids et améliorer les niveaux d'énergie, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer son efficacité dans ces domaines.


Il est important de se rappeler que chaque personne a une composition corporelle unique et réagit différemment aux ingrédients contenus dans les compléments. Bien que la plupart des suppléments soient considérés comme sûrs, il est toujours préférable de commencer par un dosage plus faible et de surveiller la réaction de votre corps avant d'augmenter progressivement la dose jusqu'à la portion recommandée. Cette approche permet d'éviter tout dommage potentiel pour l'organisme dû à la prise de quantités excessives.

Partagez cet article

Cet article vous a-t-il été utile ?

Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 27 sur 27

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

0 commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.